samedi 5 novembre 2011

DINAN. Ville criminogène ?

Public aidez la petite Marine devenue orpheline par la justice

Le public n’a pas suffisamment interpellé les politiques pour qu’ils procèdent à la réforme des pratiques de la justice, laquelle classe sans suite la majorité des affaires d’abus sexuels.

 Thierry NUSS 

Chef du point rencontre à l'Association 
"Le Goéland" de Saint-Malo



Marine a dénoncé son oncle maternel d'abus sexuels, depuis :
elle est privée de son père et de sa famille paternelle
et acharnement sur son père, 
prochainement les jugements du TGI de St Malo et de la Cour d'Appel de Rennes, 
et tout ce que vit cette famille,


Dinan. Ville criminogène ? "Faux" répond le procureur !

14 septembre 2011 à 15h34


Selon les chiffres de la Direction centrale de la police judiciaire révélés par Le Télégramme, Dinan serait la ville la plus criminogène de Bretagne, proportionnellement à sa population aussi bien pour les atteintes aux personnes que pour les atteintes aux biens. "Faux" s'insurge le procureur de Saint-Malo Dinan, Alexandre de Bosschère.

L'intégralité du dossier en rubrique Dinan

Le Télégramme: dans une enquête récente l'un de nos journalistes d'investigation a montré que Dinan était la ville la plus criminogène de Bretagne. Qu'en pensez-vous?
Alexandre de Bosschère
: «Je n'ai pas été le seul à être surpris par ces chiffres. Certes, ils sont bons, mais doivent être lus à travers un prisme particulier. Ce sont des chiffres police, et à Dinan, la zone police est pratiquement limitée à la ville elle-même. On a donc une surreprésentation de délits liés au caractère urbain, comme les problèmes à la sortie des lieux de nuit ou des dégradations de véhicules. Beaucoup de petits délits font également grimper les statistiques. Enfin, un certain nombre de personnes déposent plainte au commissariat àDinan, alors qu'ils pourraient se rendre dans la gendarmerie la plus proche de chez eux.»

Nous habitons donc une ville calme? «J'ai quelques chiffres qui montrent que les choses vont dans le bon sens. Sur les huit premiers mois de cette année, 77faits d'atteintes à l'intégrité physique ont été constatés à Dinan, contre 103sur les mêmes huit premiers mois de 2010. Cela représente une baisse de 25%. Concernant les atteintes aux biens, 343 faits ont été commis sur les huit premiers de l'année, contre 479 sur la même période l'an dernier. La baisse est de 28%. »

La délinquance est donc en train de baisser ? «La tendance 2011 est très favorable, et nous restons sur des petits chiffres, la délinquance n'est pas importante. Un dernier chiffre qui montre que la police travaille bien, celui du taux d'élucidation: 50% sur les huit premiers mois de 2011, contre 40% l'an dernier. Je crois qu'il n'y a pas lieu que se développe, dans la population, un sentiment d'insécurité.»

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil