dimanche 5 septembre 2010

Un réseau pédophile tombe au Portugal, Comme quoi, rien n'est impossible, et les puissants ne sont pas toujours à l' abris.

 Dailymotion - Un réseau pédophile tombe au Portugal - une vidéo ...


La justice a tranché en faveur des victimes de pédophilie de la Casa Pia au Portugal

 

 “Pendant des années, on a été persécuté, menacé, ils ont tout essayé et maintenant, on reconnait enfin que nous disions la vérité.”

Comme quoi, rien n'est impossible, et les puissants ne sont pas toujours à l' abris.

  

Six des sept accusés ont été reconnus coupables d’abus sexuels sur mineurs par le tribunal de première instance de Lisbonne. Ils ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 18 ans.


 Tout commence en novembre 2002 grâce aux témoignages d’enfants publiés dans la presse. Ils affirment avoir été violés par un des employés.
La loi du silence brisée, des dizaines d’autres pensionnaires et anciens élèves dénoncent l’existence d’un réseau pédophile.

L’ancien chauffeur et jardinier de l’institution Carlos Silvano répond à lui seul de plus de 600 crimes d’abus sexuels et incitation à la prostitution. Il est le seul à avoir reconnu les faits.

A ses côtés sur le banc des accusés, des personnalités connues du grand public comme cet ancien présentateur vedette de la télévision, Carlos Cruz. Son incarcération au début de l’affaire, provoque un choc au Portugal.
L’ancien ambassadeur portugais Jorge Ritto est lui accusé d’avoir fait organiser des soirées pédophiles dans sa résidence au cours desquelles des enfants de la Casa Pia étaient “livrés” à des notables.
Autre accusé: le docteur Ferreira Diniz, connu du grand public pour avoir animé une émission quotidienne sur une radio catholique.
Des anciens élèves de la Casa Pia accusent également le jardinier de les avoir emmené dans des appartements ou des maisons pour les «offrir» à des clients.

Copyright © 2010 euronews

Carlos Silvino, l’ancien jardinier de l’institution , écope de la plus lourde peine avec 18 ans de prison. Il est le seul à avoir reconnu les faits.
Parmi les autres accusés, cet ancien présentateur vedette de la télévision portugaise. Carlos Cruz se voit infliger une peine de sept ans de prison et conteste sa condamnation : “je suis victime d’une immense injustice. Ils ont inventé un mensonge énorme me concernant. Une énorme erreur judiciaire a été commise, elle restera pour toujours dans les annales de l’histoire de la justice portugaise.”
Le plus long procès de l’histoire judiciaire du Portugal s’achève enfin, six ans d’attente et d’espoir et enfin le soulagement pour les victimes et leurs avocats. Beaucoup d‘émotion aussi: “Pendant des années, on a été persécuté, menacé, ils ont tout essayé et maintenant, on reconnait enfin que nous disions la vérité.”

Copyright © 2010 euronews


 

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil