mercredi 23 mars 2011

Une victime d'Outreau brise le silence

 Scandale à Saint Malo 

 

(Chef de service du point rencontre) à l'Association Le Goéland

empêche illégalement Marine (8 ans) de rencontrer son  père depuis MARS 2009 :

 

QUE SE PASSE T - IL A ST MALO  ??

Marine a dénoncé son oncle maternel d'abus sexuels, elle est punie  

Son père qui prend sa défense ne voit plus sa fille que dans un point

rencontre le Goéland à St MALO, 

Et depuis MARS 2009, Thierry Nuss chef de service du point rencontre

à l'Association le Gôéland empêche illégalement Marine 8 ans de 

rencontrer son père

http://enfancedanger.e-monsite.com/

 

 

 





OUTREAU

 Société

RSS Société

 

Une victime d'Outreau brise le silence pour raconter son calvaire

Le Point.fr - Publié le 22/03/2011 à 18:48

Le fils de Myriam Badaoui, victime de ses parents pédophiles, raconte sa tragédie dans un documentaire dont il livre un extrait sur YouTube.

 


Une victime d'Outreau brise le silence pour raconter son calvaire Chérif Delay est l'aîné des douze enfants victimes de pédophilie à Outreau. © Capture par Le Point.fr / Capture par Le Point.fr
À ne pas manquer

Click here to find out more!
Marc de Boni
De l'affaire d'Outreau, on a retenu le calvaire de ceux qui, accusés à tort, ont croupi en prison. On a aussi retenu l'horreur des aveux coupables du couple Badaoui-Delay, parents pédophiles, et ceux de leurs voisins complices. Et on a également gardé en mémoire la faute du jeune juge Fabrice Burgaud, auquel on reproche son zèle et d'avoir accordé trop de crédit aux enfants. Les témoignages de ces enfants, qui ont provoqué la mise en examen de dix-sept personnes, dont treize ont été acquittées, restent aujourd'hui marqués du sceau du mensonge.

En mai 2004, lors du premier procès à Saint-Omer, Chérif Delay était l'aîné des douze enfants accusateurs et reconnus victimes. Aujourd'hui âgé de 21 ans, le fils de Myriam Badaoui, condamnée à 15 ans de prison, a décidé de briser le silence et de donner sa version du procès. Celui qui estime n'avoir pas été entendu, souhaite désormais livrer sa version, loin du maelström médiatique qu'a déclenché le fiasco judiciaire. Il s'agit aussi pour le jeune homme d'expier une culpabilité qui le ronge : celle de n'avoir pas dénoncé les viols plus tôt... Aidé par le journaliste Serge Garde, Chérif Delay prépare la parution, le 12 mai prochain, de son récit Je suis debout (éditions du Cherche-Midi) et, surtout, celle d'un documentaire dont est extraite la vidéo diffusée sur YouTube. Dix ans après les faits, face à la caméra, la voix calme et le regard vague, il replonge en enfer pour ce bouleversant témoignage public.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil