mardi 16 mars 2010

Le MODEM cautionne-t-il son représentant, Thierry NUSS ....à St MALO

Les gens sont ennemis de ce qu'ils ne connaissent pas (Imam Ali)

"Qui néglige de punir le mal, le cautionne"
(Léonard DeVinci)

Je rappelle au passage que ne pas dénoncer, quand on a un sérieux doute, c'est devenir complice et c'est passible de sanction par la loi.

DERNIERES NOUVELLES : violences policières !!!!


Rien ne sera épargné à ce père protecteur .
Après avoir envoyé une première lettre recommandée pour avertir le foyer qu'il reprenais, coûte que coûte, les visites à sa fille, Pascal .B. a dû renvoyer un deuxième recommandé avec A/R.
Le foyer n'avait pas daigné aller chercher le premier envoi.

Et c'est dans ces conditions, qu'à la réception du foyer, ce samedi 1er août, date fixée par le tribunal, Pascal .B. se voit notifier un nouveau refus de présentation d'enfant.
Raison invoquée : Pascal .B. aurait dû prévenir de sa visite !!!!!!!!
Décidément, les responsables du foyer, et THIERRY NUSS, en particulier, ne manquent pas d'air !!!

Pascal B. se rend au commissariat de St Malo, qui refuse, dans un premier temps, d'enregistrer une plainte pour non présentation d'enfant.
L'officier de police finira par abdiquer, devant l'insistance du conseil, joint au téléphone par Pascal B.
Sitôt que Pascal B. a raccroché, sur demande de l'officier de Police,
ce dernier perd rapidement son sang froid, menace , et prétend que le plaignant est alcoolisé.
Le contrôle ordonné, démontre qu'il n'en est rien, mais l'officier de police plaque Pascal B. au mur en lui criant qu'il va le mettre en garde à vue.
L'attitude du policier est hystérique, violente.

L'enrgistrement qui suit témoigne de la violence policière à l'égard du père protecteur.


Thierry NUSS Site Officiel de la Commune de Saint Père Marc en Poulet

( mailto:mmmmcontact@ville-saint-pere.fr)












Thierry NUSS délégué MODEM aurait-t-il pris, d'autorité, les fonctions de juge des enfants ou des affaires familiales ???


.Sur la seule et unique décision de Thierry NUSS, simple responsable au sein de l'association : " Le Goëland", Marine 6 ans ne peut plus voir son père depuis plus de 4 mois .



Article source Syndicat Avocat Citoyen

Thierry NUSS délégué MODEM aurait-t-il pris, d'autorité, les fonctions de juge des enfants ou des affaires familiales ???


.Sur la seule et unique décision de Thierry NUSS, simple responsable au sein de l'association : " Le Goëland", Marine 6 ans ne peut plus voir son père depuis plus de 4 mois .

Article source Syndicat Avocat Citoyen


Scandale à Saint Malo

Le Scandale se passe au sein de l'Association " Le Goéland " où Monsieur Thierry NUSS exerce la fonction de chef de service.
La petite Marine 6 ans s'est plainte à son père d'avoir fait l'objet de mauvais traitements dans la famille de son ex-épouse.
Le père de la petite Marine (Monsieur B.) a effectué un signalement aux autorités en charge de ce genre d'affaire.
Les autorités ont estimé que la petite Marine n'avait pas dit la vérité et ont décidé en conséquence de restreindre au maximum le droit de visite du père de la petite Marine.
C'est dans ces circonstances, que par décision du 20 décembre 2007, le Juge aux affaires familiales (Madame Olivia JEORGER - GAC) a décidé que la petite Marine ne pourrait plus désormais voir son père qu'une fois pas mois pendant 3 heures, au centre " Le Goéland ".

La situation est très étonnante, le père de la petite Marine (Monsieur Pascal B.) a signalé aux autorités que sa fille se plaignait de mauvais traitement dans la famille de son ex-épouse et c'est lui qui est sanctionné par une restriction quasi totale de son droit de visite.


Mais encore, c'est sans compter sur l'intervention du chef de service de l'Association " Le Goéland ", Monsieur Thierry NUSS qui manifestement se croit tout permis.

En effet, par une lettre du 8 mars 2009, Monsieur Thierry NUSS a porté à l'encontre de Monsieur Pascal B. des accusations qui constituent des dénonciations calomnieuses :
- accusation portant sur la tenue de propos injurieux envers la mère de sa fille ;
- accusation d'avoir mis en relation téléphonique sa fille et sa grand mère ;
- accusation d'avoir pris des photos de sa fille. ( photo ci dessus)

En conséquence de quoi, Monsieur Thierry NUSS qui manifestement ne doute de rien, à cru pouvoir priver depuis plus de 4 mois la petite Marine de la possibilité de voir son père.


.
Chacun comprendra en regardant la photo ci-dessus, prise à l'Association " Le Goéland " que Monsieur Thierry NUSS manque pour le moins de bienveillance, et surtout d'objectivité.

En quoi, le fait pour un père de prendre en photo sa fille de 6 ans devant une boite de crayons de couleur, peut-il constituer un " crime " qui autoriserait telle personne en charge d'une mission de service publicNUSS) de priver ce père de voir sa propre fille et ce conformément à ce qui est prévu par une décision de justice. (Thierry

En effet, par décision de justice, le juge aux affaires familiales a prévu que Monsieur Pascal B ne pourrait rencontrer sa fille que 3 heures par mois à l'association " Le Goéland ", sans aucune motivation valable.
Monsieur Pascal B. n'a commis aucun crime, aucun délit, il a simplement signalé que sa fille se plaignait de mauvais traitements dans la famille de son ex-épouse.

Il est depuis plus de 4 mois totalement privé de la possibilité de voir sa propre fille à cause de la décision manifestement illégale de Monsieur Thierry NUSS.

Il s'agit d'une situation totalement intolérable dans une société démocratique.

En tous cas les rangs sont serrés du côté de la belle famille.
Le grand père paternel est très proche des magistrats
et avocats du secteur puisqu'il est expert.
Nous savons, par le rapport de Sophie COIGNARD,
que beaucoup de magistrats, avocats et experts,
sont francs maçons.
L'établissement géré par l'association "Le Goëland"
a été financé par le LION'S CLUB, qui comme chacun
sait, est la vitrine des franc maçons.

N'y aurait-il pas, effectivement, une espèce de collusion
pour tenter de cacher des faits graves perpétrés par
l'oncle, sur la fillette.
De toutes manières les faits, décrits par la pauvre enfant,
sont tout à fait éloquents.
Ils sont confortés par des témoignages très sérieux,
venant de maîtresses d'école, de médecins et de psychiatres.

Mais les violences ne se seraient pas arrêtées là, puisque
le grand-père pour sauver "l'honneur" de son fils, mais
aussi et surtout le sien ( !!!) aurait tenté de faire rentrer
dans le crâne de la fillette, à coup de poing, qu'il fallait
qu'elle se taise !!!!!!!!!!!!

Ce Monsieur, bien sous tout rapport, cacherait certains
dons de persuasion, face à un malheureux "bout de choux".

Il semblerait, pour s'assurer du silence de l'enfant, que les
visites du père devaient être réduites au strict minimum,
à savoir 3 heures par mois!!!!!!

Et pourquoi pas les annuler, complètement.
Cette opération est revenue au "bon" Thierry NUSS, qui
s'est investi, pour l'occasion : juge des enfants.

Le plus grave étant, qu'on n'hésite pas à sacrifier,
je dis bien : sacrifier, une petite fille de 6 ans, malgré des
souffrances physiques et morales insurmontables, qu'elle gardera toute sa vie.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil