mercredi 17 mars 2010

LA PEDOPHILIE....750000 Prédateurs sexuels dans le monde

Les Infiltrés : la Pédophilie

La FRANCE deuxième pays en Europe consommateur d’images
chpédo-pornographiques, le quatrième au monde

Après plus d’une année de tournage, Les Infiltrés reviennent sur France 2. Mardi 6 avril en deuxième partie de soirée.


Le magazine d’investigation produit par CAPA et présenté par David Pujadas sera désormais diffusé toutes les semaines à partir du mois d’avril 2010. Le magazine révélera une fois de plus les agissements clandestins de certains réseaux, et les méthodes illicites de quelques institutions.


Première investigation de cette nouvelle série des Infiltrés : la pédophilie.


Selon un récent rapport des Nations Unies sur le sujet, il y aurait dans le monde plus de "750 000 prédateurs sexuels connectés en permanence sur la toile". Pendant près d’une année, l’une des équipes du magazine a mené une investigation sur ces "prédateurs sexuels" qui se servent d’Internet pour abuser d’enfants. C’est ce que les policiers appellent le phénomène du "grooming" : tout acte visant à manipuler un enfant via internet à des fins sexuelles. Phénomène inquiétant…


Selon l’association "Innocence en Danger", un enfant sur trois en France a déjà été approché par un inconnu sur internet. Utilisant les "chat" et autres messageries instantanées pour convaincre les enfants de se déshabiller et de les rencontrer, ces "prédateurs du net" font régulièrement la Une des journaux. A l’image de la tragique histoire de la jeune Karen agressée sexuellement à trois reprises par un pédophile récidiviste, qu’elle avait rencontré sur Internet en 2007.


Infiltrés au sein même de réseaux pédophiles internationaux, des reporters ont découvert le mode opératoire, et les méthodes utilisées par des milliers de pédophiles pour échanger des fichiers à caractère pédo- pornographiques.


La France serait d’ailleurs selon plusieurs services de police, le deuxième pays en Europe consommateur d’images pédo-pornographiques, le quatrième au monde


Suite à la diffusion de ce document inédit, David Pujadas recevra autour de lui, pour un débat animé, différentes autorités sur le sujet, mais aussi policiers, victimes, parents, psychiatre… pour mieux débattre d’un des plus grands tabous français.


David Pujadas : "Nous avons été nous-mêmes frappés par la facilité avec laquelle, en se faisant passer pour une mineure de 12 ans sur des sites de Tchat pour ados, notre journaliste a pu rencontrer, au grand jour, des pédophiles. Des adultes qui vivent avec un sentiment d’impunité totale. C’est comme s’il y avait un grand marché ouvert. Certains trouveront que ce reportage fait froid dans le dos… Notre vocation est de provoquer, dans le bon sens du terme. Mettre les pieds dans le plat pour faire réagir. Toutefois, si ce reportage peut avoir l’air “choc”, nous nous gardons bien de montrer des images choquantes. De nouveau, notre but est de restituer la réalité sans accabler, sans racoler".


Crédit photo © Bernard Barbereau - France 2.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil